Accueil  >Cartulaire > Le nom

 

LE NOM 

Après une tentative infructueuse de fondation au lieu de Gilhac en I274, les religieux de Grandselve choisirent, l'année suivante, pour un nouvel essai un coteau voisin, mieux exposé et plus agréable d'aspect, descendant vers la vallée, arrosée par la Gimone; ils y possédaient une grange.

L'abbé de Belleperche et le sénéchal Eustache de Beaumarchais n'eurent point à emprunter. le nom de leur nouvelle bastide à une ville d'Espagne ou d'Italie, comme cela fut fait ailleurs; avant le XIIe siècle le sol. concédé portait le nom de Beaumont: il le devait à sa configuration et aux arbres qui le paraient; les armes nous le diront.

Le Moyen-âge aimait ces noms topiques, Bellepercbe, Belbèze, Cazals ou Escazeaux, Ondes, Puygaillard, Montauban, l'attestent., Les moines de Citeaux, qui appelèrent leur monastère, situé dans une vaste forêt, Grandselve (grandis sylva), et qui, non loin, possédèrent Belleperche (bella pertica) et Beaulieu (bellus locus), partageaient le même goût : leur seconde bastide, fondée en I281, dans une plaine fertile qui les approvisionnait de grains, devint Grenade, VillaGranata, la ville du grain.

Les rédacteurs des Coutumes de Beaumont écrivirent dans le texte roman à l'usage des gascons, : Bastida de Belmont sobre Gimona, et à Paris l'on traduisait dans le texte latin Bastida vocata de Bellomonte supra Gimonam.

Le nominatif était Bellusmons; on trouve cependant, en I305, Bellimons et l'Université de Toulouse au XVIIe siècle, d'accord avec les notaires du pays, en appelait l'habitant Bellimontanus Bellimontium, dit encore Moreri, et le Gallia :. Beata- Maria de pulchro monte. La langue du pays a usé de l'expression : bilo de Beaumont.

On sait de quelle bizarre façon le pays de Rivière-Verdun étendit en longueur ses limites de la Guyenne à l'Aragon, prenant dans la Gascogne (Au XIIIe le siècle la juridiction de Rivière et celle de Verdun n'étaient pas encore unies). La ville de Beaumont fut à l'origine comprise dans le ressort de Verdun, par Eustache de Beaumarchais. Les francs-fiefs, de cette judicature, énumérés dans un rôle de I277 (Archives nationales, s- 308), comprenaient, du reste, les communautés voisines, d'Escazeaux de Vigueron, de Saint-Jean, de Sérinhac, etc. Moreri s'est donc trompé en plaçant cette bastide « au pays de Lomagne » Il est vrai qu'après l'avoir appelé Beaumont-sur-Gimone on dit aussi, surtout à partir du XVe siècle, Beaumont-de-Lomagne, du nom de la vicomté avoisinante (Page 125 du Cartulaire : Arrêt du Parlement de Toulouse rendu en 1478 : Beaumont de Léomaigne. - Lettres patentes de François 1er (1516) approuvant la fondation du couvent dé l'observance Beaumont de Lomaigne.), plus rarement et plus tard Beaumont-lez-Lomagne. Cette dernière désignation indiquait la frontière, les bords de l'élection du même nom.

Le Galliadésigne Beaumont sous le nom de « Bellomonte Guarii, » pour Guarnerii dans la bulle d'érection du diocèse en 1317; on retrouve ce nom dans le Cartulaire en 1477 (voir page 120) à l'occasion d'une enquête sur la coutume de l'entrée des vins. Anthonius de Dunes dépose : « In senescallia Tholosana et judicature Verdunii est scitatus locus de Bellomonte Guarnerii... » Des actes notariés portent la même appellation. Elle a été discutée : aussi nous semble-:t-il bon de donner l'opinion de M. Taupiac, que nous acceptons pleinement.

«Lorsque. Jean XXII créa le diocèse de Montauban, il conserva à l'ancien diocèse de Toulouse la ville du Mas-Grenier, et annexa au nouvel évêché la presque totalité de l'archiprêtré dont cette ville était le chef-lieu mais qui s'étendait principalement dans les cantons de Beaumont et de Saint-Nicolas. « Désigné par sa position centrale, sa belle église, son importance, acquise rapidement, Beaumont fut choisi comme siège de l'archiprêtre de Garnier et conserva cet honneur jusqu'en I790. L'abréviation de Guarii au lieu de Guarnerii, qui est employée dans la bulle de Jean XXII, se retrouve invariablement appliquée au Mas-Grenier dans la Somme de l'Isle-Jourdain. »
(Voir également M. Moulenq, dans sa Notice).

 

Page suivante : Les armes

Site généré avec le CMS UTOPIA développé par In-Cité Solution pour le CDG82 dans le cadre du PRAi